Les plus beaux treks côtiers de l’île du sud de Nouvelle-Zélande

Me voici maintenant dans l’île du sud de Nouvelle-Zélande. C’est le printemps, le soleil et le beau temps sont de retour. Les conditions sont parfaites pour randonner. Je tiens alors à partager avec vous les plus beaux treks côtiers que j’ai pu parcourir.

Le Abel Tasman Coast Track

Abel Tasman treks côtiers

Mon premier trek dans l’île du sud a été l’un des plus connus, le Abel Tasman Coast Track. Il se situe au nord de l’île du sud, au départ de Marahau. C’est donc une des premières destinations après avoir fait la traversée entre les deux îles de Nouvelle-Zélande.

Le parc naturel d’Abel Tasman est surtout connu pour ses 50 km de sable fin, c’est un trek qui longe la côte en passant de plage en plage.

Le trek entier prend plusieurs jours, il faut alors réserver des huttes avant son départ pour dormir la nuit. Il faut aussi apporter de quoi manger sur toute la durée du trajet. Prenez donc un gros sac de rando.

L’avantage sur ce trek c’est qu’il est possible de faire le chemin du retour en « Taxi Boat », il n’y a donc pas besoin de refaire tout le chemin du retour à pied. C’est déjà ça de gagné dans le poids du sac à dos en quantité de nourriture à emmener. Sinon il faudrait le double.

Plage vers Totaranui

Il est aussi possible de ne faire que certaines parties du trek. C’est ce que j’ai fait.
J’ai d’abord marché une première partie au départ du trek avec un allé-retour à la journée et puis j’ai ensuite conduit jusqu’à mi-chemin pour aller me balader vers Totaranui au niveau de Awaroa Bay et Anapai Bay.

Appel Tree BayLe Abel Tasman Coast Track est un trek très accessible, il comprend des chemins larges et avec peu de dénivelé.

Le paysage est super joli. Je dirais que la plage que j’ai préféré est « Appel Tree Bay » avec quelques arbres, une table de pique-nique et des buissons en fleurs.

Quelque chose d’autre à voir qui est assez connu, mais que j’ai manqué est le « Split Apple Rock ». C’est un très beau rocher en forme de pomme cassée. Il se trouve un peu en dessous du départ de Marahau.

Une formule qui peut être aussi intéressante est d’aller visiter le coin en kayak.

Châteaux de sable à Abel TasmanLight painting

J’ai de supers souvenirs de ce trek. J’y ai même rencontré une petite équipe de 3 voyageurs en van eux aussi. On a partagé quelques moments sympa entre bronzette et châteaux de sable.
Et une inoubliable soirée artistique où l’on s’est expérimenté au light painting.

Retrouvez l’album photo d’Abel Tasman Coast Track sur le Facebook de Life Itineraries.

Retrouvez aussi le retour d’expérience d’un ami sur l’Abel Tasman Coast Track sur son blog Globe2sport.

 

Le nord de Golden Bay

Partie sur ma lancée, j’ai continué à grimper avec mon van, direction la pointe de l’île du sud de Nouvelle-Zélande : Farewell Spit.

treks côtiers Farewell

 

Dans ce coin j’ai pu faire deux balades :

treks côtiers - plage de Wharariki                                 Cape Farewell

  • La première partait du « Wharariki Car Park » (à la fin de Wharariki road) et longeait la côte pour rejoindre les plages de « Wharariki » et de « Green Hills » en traversant des pâturages bien verts couvert de moutons. Vous pourrez aussi y croiser quelques vaches. Sur le retour, j’ai pu passer par la plage de « Wharariki », car la marée était basse, j’y ai croisé une famille de phoques.
    • Au passage, sur le retour de cette balade faites un saut voir le Cape Farewell, il se trouve sur votre route. C’est un joli arc dessiné dans la roche.

 Farewell Spit

  • La deuxième balade est celle qui longe la pointe Farewell au départ de « Triangle Flat Car Park ». Elle fait 12km, mais il faut savoir qu’elle se contente de longer le tout début de la pointe. En réalité la pointe Farewell est très longue, cela prendrait des jours d’accéder à son extrémité. D’autant plus que c’est une zone protégée, il est interdit d’aller plus loin que l’itinéraire de la balade.

Même si cette balade est incontournable car c’est la pointe de l’île du Nord, je l’ai trouvé moins jolie que la première. Il y a d’abord quelques kilomètres dans les champs, ensuite un peu plus de 4km sur la première plage où il n’y a rien. Là, j’ai trouvé le paysage un peu répétitif. La partie à voir est le passage où l’on traverse les dunes pour aller d’une plage à l’autre. Le vent souffle dessinant le sable, il y a aussi de jolies couleurs, un peu de verdure et de fleurs et puis pour le retour c’est comme pour l’allée, c’est une très longue plage.

Retrouvez l’album photo de Golden Bay sur le Facebook de Life Itineraries.

 

Le Heaphy Track

Le Heaphy Track est l’un des plus fameux de Nouvelle-Zélande. C’est aussi l’un des plus longs avec 78km, il demande 4 ou 5 jours de marche.

Heaphy Track

Il est possible de rejoindre son départ en passant par Collingwood, toujours au Nord de l’île du sud.

Par contre, petite particularité, la route ne permet pas vraiment de relier le point de départ et d’arrivée, elle fait un détour de 468km. L’arrivée se trouve vers Karamea sur la côte Oest.

 

Si vous êtes en bus vous pourrez poursuivre votre itinéraire de voyage vers le sud, part contre si vous êtes en van ce n’est pas très pratique.

Heaphy Track - sac à dos

Pour cette raison et aussi à cause du poids de la nourriture, j’ai choisi de ne faire que la partie de la fin sur la côte, qui de ce qu’on m’a dit, est la plus jolie.

J’ai donc marché 16km avec mon sac à dos jusqu’à la « Heaphy hut ».

 

Heaphy Track - forêt de palmiers

Le chemin est globalement plat puisque l’on longe l’océan.

On passe dans quelques forêts de palmiers, on croise de jolies rivières, on marche sur la plage et à l’arrivée, une belle surprise vous attend.

 

 

 

 

 

treks côtiers - Heaphy TrackCoucher de soleil - Heaphy Track

L’endroit où se trouve la hutte est un vrai petit paradis. Le soir, avec les autres randonneurs, on a même eux droit à un splendide coucher de soleil. 🙂

Retrouvez l’album photo du Heaphy track sur le Facebook de Life Itineraries.

 

A noter :

Bushman Sandfly

Si vous aussi, vous avez l’envie d’aller marcher le long des plus beaux treks côtiers de l’île du sud, n’oubliez surtout pas d’emmener un accessoire indispensable : de l’anti Sandfly.

Les Sandfly c’est quoi ? C’est d’horribles petites bébêtes qui vont se faire un plaisir de vous dévorer. Cela ressemble à des moucherons, mais c’est en fait le même principe que des moustiques en beaucoup plus coriace.

Le produit que je vous recommande est le « Bushman » en crème. On m’a confié que ce serait la seule solution qui marche vraiment.

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article

  • nouvelle zelande ile du sud trek

Commentaires

comments

À propos de l'auteur  ⁄ Maryse

Maryse voyageuse en solo : Europe / Nouvelle-Zélande >> Rejoignez-moi sur mon profil Google+

Pas de commentaire

Laisser un commentaire