Avez-vous déjà vu un kiwi jaune? Un job en Nouvelle-Zélande

Lorsque j’ai commencé mon premier job en Nouvelle-Zélande dans le kiwi fruit picking, je ne savais même pas qu’il existait des kiwis jaunes, moins acide et beaucoup plus sucré, un délice… 🙂 Saviez-vous qu’il y a même des kiwis mâles ou femelles?

Kiwi jauneMe voici au pays des kiwis depuis un mois maintenant. Comme beaucoup, je suis partie avec un visa vacances/travail d’un an, le WHV (Working Holiday Visa).

Il permet de voyager en Nouvelle Zélande sans partir avec un budget énorme, car il est possible de travailler sur place. C’est une expérience d’autant plus enrichissante que l’on s’imprègne complètement de la culture et de la vie locale.

 

J’ai donc tester le job le plus typique de ce pays, le kiwi fruit picking aux alentours de Tauranga sur l’île du Nord.

  • Est-il facile de trouver un job en Nouvelle-Zélande?
  • Est-ce que cueillir des kiwis c’est dur?
  • Combien c’est payé?
  • Est-ce que ça vaut le coup?

Ce sont les questions que je me suis posée au départ. Je vais donc vous faire par de mes conseils et de mon avis.

 

Trouver le job en Nouvelle-Zélande

Job en Nouvelle-Zélande dans les KiwisIl n’est pas très difficile de trouver un job en tant que kiwi fruit picker, le tout est d’être là à la bonne période. La saison des kiwis se déroule entre avril et juin, c’est-à-dire durant l’automne.

Il ne faut pas oublier de tenir compte que les saisons sont inversées par rapport à l’hémisphère nord. Néanmoins, si le soleil se couche tôt en cette période, vers 18h, le climat n’est pas très froid, une 20aine de dégrées aux alentours de Tauranga mi-mai. Il est même encore possible de se baigner.

Il y a plusieurs moyens de trouver un travail pour la récolte des kiwis :

  1.  Sur le site web seasonalwork.co.nz
  2.  Par des annonces affichées un peu partout : supermarché, campus étudiant…
  3.  En demandant des contacts à d’autres voyageur. Si vous passez du côté de Tauranga, contactez-moi je vous donnerai le numéro de ma recruteuse.
  4. Certains backpackers ont également des arrangements avec des agriculteurs et peuvent vous proposer des formules pour travailler. Beaucoup de jeunes choisissent cette option. En général, tant que vous logez dans l’auberge, ils s’occupent de vous trouver un travail dans la récolte de kiwis. Mais le prix de la nuit en dortoir reste à votre charge, parfois avec quelques réductions, environ 145 dollars la semaine. (1 euro est égale à 1,57 dollars NZ). Cela peut être intéressant dans le cas où vous ne disposez pas de logement.

          Mais il y a plusieurs inconvénients avec ce système :

            – Si vous décidez de quitter l’auberge vous perdez le job. Vous ne pouvez donc pas changer d’auberge comme vous le souhaitez. Il faut bien se renseigner sur l’arrangement que vous propose l’aubergiste. Ce n’est pas la majorité des cas mais, j’ai pu croiser des voyageurs qui m’ont confié que l’on leur a demandé un engagement sur la durée. Dans le cas où ils décidaient de partir et d’arrêter avant, ils avaient aussi à payer les nuitées non faites.

        – Il faut savoir que lorsqu’il pleut la récolte de kiwi ne se fait pas. Et il pleut plutôt souvent en Nouvelle-Zélande. Si vous ne travaillez que quelques jours dans la semaine vous risquez de payer chère le backpacker par rapport à ce que vous gagnez.

Trouver un job sois-même dans la récolte des kiwis n’est vraiment pas très difficile. Il n’est même pas toujours demandé de rencontrer l’employeur avant de commencer. Il n’y a pas besoin de compétences particulières et il y a une demande forte de main d’œuvre. Je ne recommande donc pas de s’engager avec un backpacker, sauf dans le cas où vous choisissez de passer toutes vos nuits en auberge de jeunesse et que l’on vous propose une réduction avantageuse sur la chambre.
Pour moi la solution a été de trouver le job via une annonce et de contacter directement la recruteuse. Je loge dans mon mini van qui me permet aussi d’effectuer les déplacements.

 

A savoir pour les déplacements :

Champ de kiwis en Nouvelle-ZélandeEn général le lieu de cueillette change de place chaque jour, mais reste toujours dans les alentours.

Pour trouver un job dans la récolte des kiwis il est très apprécié par les recruteurs que vous ayez un véhicule. N’oubliez pas de le signaler, si vous en avez un.
Il est aussi bon de savoir que les déplacements ne sont généralement pas pris en charge.

Vous avez à payer votre carburant. Dans le cas où vous n’avez pas de véhicule vous devrez vous débrouiller pour les déplacements. Une bonne solution est le covoiturage avec ses coéquipiers.

 

Comment ce passe le kiwi fruit picking?

On travaille en équipe, avec le sourire et une ambiance sympathique dans des coins plutôt jolis. Comme je l’ai dit plus tôt, pas de fruit picking sous la pluie. Le soleil est donc toujours au rendez-vous pour le plaisir de tous.

Job kiwi fruit pickingUne fois les souliers propres, les mains lavées et tout le monde équipé de paniers fixés sur les épaules la cueillette peut commencer.

Les kiwis les plus courant sont les kiwis verts qui se cueillent très facilement et rapidement. Le challenge bien sûr est de cueillir le plus vite possible. Les kiwis sont comptés par équipe. Il ne s’agit pas de ralentir le groupe. L’entraide est donc très importante. Il faut se motivé les uns les autres, les managers sont toujours là pour nous encourager, ainsi que nous donner quelques conseils et veiller au respect de quelques règles.

Les kiwis sont de la nourriture, il est important d’en prendre soin. Inutile d’en cueillir des tas si là moitiés passe à la poubelle car ils sont abîmé. Ils poussent sous forme de rangées et se trouvent juste au-dessus de vos têtes. Une des règles à respecter par exemple est de ne pas lâcher les kiwis dans son sac, mais de monter et descendre ses mains sans arrêt. Il faut aussi veiller à ne pas faire tomber de fruits et ne pas attraper les tiges.

 

Est-ce que c’est dur?

Job Kiwi NZ

Le travail de kiwi fruit picking est uniquement physique. En général il y a beaucoup plus de garçons, mais une fille peut très bien le faire. Je l’ai fait! Ce n’est pas si difficile que cela.

La pénibilité viens principalement du fait que c’est un travail répétitif et du poids des kiwis.

Le temps passe plus vite en discutant un peu à condition de rester concentré. En effet, on a uniquement besoin de ses mains pour cueillir.

Pour le poids, il est bien réparti sur les épaules et le dos, pas besoin de se baisser.
Mais effectivement ce sont les parties du corps qui seront les plus douloureuses.

Avant de commencer j’imaginais que ce serai les bras, mais en réalité pas tellement. Sur le coup c’est le bas du dos que l’on ressent le plus. Il est donc important de se tenir légèrement en arrière. On trouve sa position petit à petit avec l’expérience. Pour le poids il est possible de régler le sac de manière à ce qu’il soit moins profond et donc de le vider plus souvent. On ressent les courbatures aux épaules le soir après coup.

Pas de problème de chaleur, la saison est en automne, il fait très bon et les températures sont idéales. Les feuilles de kiwi protègent des rayons du soleil, le travail est à l’ombre.
Par conséquent le volume horaire s’étale sur toute la journée entre 8h et 15h et peut monter jusqu’à 17h30. A 18h il fait nuit!

Une autre alternative du kiwi fruit picking, que choisissent plus de filles est le travail en packhouse. Il s’agit du processus de tris et d’emballage des kiwis. C’est moins physique, mais un peu plus ennuyant.

 

Combien c’est payé?

Rang de kiwis en Nouvelle-Zélande

Le kiwi fruit picking est payé 16 dollars par benne pour les kiwis verts. 16 dollars divisés par le nombre de personnes dans l’équipe. Une plus grosse équipe fait logiquement plus de bennes.
Plus on travaille vite, plus on gagne de l’heure. 

Mais je constate que la somme que l’on va gagner à la journée est pratiquement jouée d’avance. On s’arrête en général de travailler lorsqu’il n’y a plus de kiwis dans l’exploitation. Il est rare de revenir le lendemain au même endroit. Si l’on avance vite ou s’il y a peu de kiwis, le travail est fini à 15h. On gagne plus à l’heure si l’on va vite, mais on fait moins d’heures. A même vitesse de travail, s’il y a beaucoup plus de kiwis on finit plus tard, vers 17h30 et on gagne plus à la journée.

En moyenne on gagne 83 dollars net par jour. J’ai été payé 415 dollars en 5 jours de travail effectif.

Pour les kiwis jaunes que l’on peut aussi appeler kiwis gold, l’équipe ira forcément moins vite. Ce sont des kiwis très délicats. On les cueille beaucoup plus lentement. Les bennes sont alors rémunérées 17,50 dollars et sont plus petites.
En moyenne lorsque l’on travaille sur les kiwis jaunes, on gagne tout de même moins que pour les kiwis verts.

Parfois certains kiwis sont rémunérés à l’heure, il faut en profiter pour être plus minutieux que rapide. Ce sont souvent des kiwis bien particuliers.

 

Est-que ça vaut le coup?

J’ai essayé le kiwi fruit picking une semaine, mais je n’ai pas fait toute la saison.
Ce n’est pas le job à faire si l’on cherche à gagner de l’argent.

Si l’on fait le calcule par heure, en moyenne on gagne aux alentours du salaire minimum Néo-Zélandais, qui correspond à 13,75 dollars brut de l’heure, soit 8.73 euros. Je trouve que le rapport pénibilité/prix n’est pas très bon. Mieux vaut choisir un autre job.

Travailler dans les kiwis en NZN’oubliez pas de voyager et de visiter. Si vous travaillez et dépensez quasiment tout ce que vous gagnez pour vous nourrir et vous loger afin de pouvoir travailler encore, c’est un cercle vicieux. Mieux vaut alors essayer une autre alternative comme le woofing où l’on peut travailler et découvrir la région en échange de repas et logements.

Ce job peut être une solution en attendant de faire des progrès en anglais pour un meilleur travail. Mais attention le job en lui-même ne permet pas une grosse pratique de l’anglais. C’est le fait de rester en Nouvelle-Zélande et le quotidien qui le permet.

Pour ma part, je prends cette expérience de kiwi fruit picking comme un incontournable à tester en Nouvelle-Zélande. Ne pas travailler dans les kiwis en Nouvelle-Zélande, c’est pour moi comme visiter Paris sans voir la tour Eiffel.

Je suis très contente d’avoir vécu cette expérience vraiment typique, d’avoir découvert les succulent kiwis jaunes et appris qu’il y a des kiwis mâles et femelles. Il est même possible de combiner certaines races de kiwis pour chercher à en créer des encore meilleurs et plus goutteux.

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article

  • combien est payer la cueillette des kiwis
  • kiwi nouvelle zélande fruit

Commentaires

comments

À propos de l'auteur  ⁄ Maryse

Maryse voyageuse en solo : Europe / Nouvelle-Zélande >> Rejoignez-moi sur mon profil Google+

2 Commentaires

  • Répondre
    Mailys
    31 octobre 2013

    Salut Maryse!
    D’abord, bravo pour ton blog, je sais a quel point ca peut prendre du temps, tout le monde n’aurait pas cette patience!
    Je suis tombee sur ton blog en cherchant des infos sur le fruit picking en NZ. Je suis arrivee mi octobre avec mon copain et on recherche desesperemment un job. Je pensais que ca serait plus simple que ca, ou peut etre qu on est a la mauvaise periode, en tout cas, on galere. On a du acheter une voiture pour augmenter nos chances de trouver, mausdu coup on a plus de sous! Aurais tu des conseils a nous donner? On est la normelamnet pour un an mais soli ca continue comme ca on va devoir rentrer dansdeux mois! On a cherche sur les sites internet et je trouve que c’est assez complique en fait… bref si tu as des conseils ca cera les bienvenus! Et si tu n’es pas encore partie, on pourrait peut etre se croiser. Nous on vientde quitter Tauranga et on va vers Hoaks bay… merci!

    • Répondre
      Maryse Auteur
      1 novembre 2013

      Salut,
      Bienvenus en NZ.
      Bon alors en ce moment ce n’est plus trop la periode des kiwis et c’est vrai que Tauranga c’est surtout le bon coin a kiwis.
      J’avais essaye de chercher un job dans les magasins et super marche sur Tauranga et moi non plus je n’avais pas trouve.
      Je vois que dans mon article je n’ai pas mis le lien vers http://www.picknz.co.nz, sur ce site vous pourrez voir les jobs de picking en fonction des saisons et sur la carte vous pourrez localiser ou il y a du taf.

      Je n’ai pas trouve, ou est Hoaks bay?

      Sinon vous pouvez trouver des woofings sur http://www.helpx.net, pour la nourriture et le logement.

      Il y a aussi beaucoup de backpackers ou il est possible de faire 2h de menage et etre loger gratuit. Il faut juste demander. Ca peut vous permettre de depenser moins vite, et vous pouvez le faire en meme temps qu’un autre petit job.

      Il est aussi possible de faire du volontariat dans les parcs naturels sur le meme principe que le woofing pour le logement et la nourriture. http://www.doc.govt.nz

      Moi apres je suis restee assez longtemps sur Wellington, c’est un bon coin pour trouver un job. J’ai trouve un travail de serveuse en 3 jours. La bas il y a enormement de cafes et pubs. J’ai aussi des copins qui ont trouve assez vite. L’un d’eux preparait des Donuts.

      Bonne chance dans vos recherches.

      (dsl pour les accents, je suis sur un clavier qwerty)

Laisser un commentaire